Lynn, Massachussetts. Banlieue de Boston. Proche de Salem. Un city où se retrouvent de nombreuses races auxquelles les hommes ne croient plus.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Running into your legs [ft elaine]

Aller en bas 
AuteurMessage
Jack Crawford

avatar

Messages : 4
Points : 8
Date d'inscription : 31/08/2018

MessageSujet: Running into your legs [ft elaine]   Ven 31 Aoû - 23:04

Running into your legs
On me dit que l'addiction au jeu est une maladie psychiatrique. Je répond aisément que c'est pas pire que la drogue ou la clope. Ouais je clope, mais j'me drogue pas. Bref, j'ai déjà perdu gros au jeux, très gros même, mais comment voulez vous que la moindre cure de désintox ait une chance de marcher dans ce foutu pays où il y a plus de casinos que d'hostos? Et on est pas à Vegas ici. Ok, on est pas à "asshole of the world" non plus. Si y avait pas de casino à Chicago, on l'inventerait.
Bref, cette fois la chance a été avec moi. J'ai même gagné de quoi me prendre deux ou trois jours de congés à me faire bronzer sous la lampe chauffante du vivarium du boa constrictor du zoo... j'déconne, pas envie de finir bouffé, si j'suis pas changé en aubergine avant. J'bronze pas, je crame, foutue peau pâle n'ayant presque rien à envier à celle des vampires. Bref. On sait comment ça se termine quand on gagne le double de sa mise dans ce genre d'établissement. Ouais voilà, vous l'avez, une bonne rixe à l'arrière du bâtiment. Rixe, je suis gentil, parce que pour qu'il y ai rixe faut qu'y ai des coups portés des deux cotés. Ça, en général, ça s'appelle "tabassage en bonne et due forme". Pour ma part, j'ai une combine efficace. Ou presque.

J'esquive un coup m'étant adressé en filant sous le bras du colosse face à moi, fuyant littéralement et sans m'en cacher pour me planquer derrière un bac à poubelles repéré à l'avance. Un vieux cri de chat dérangé plus tard, je ne demande pas mon reste avant de filer, ma fourrure blanche passant pour peu discrète au cœur de la nuit tandis qu'on cherche le mec qui a disparu derrière le contener. Sauf que ce coup-ci, j'ai pas affaire aux gorilles habituels (rien dans la tête, tout dans les muscles), celui là a appris à user ses neurones, et je pigne un vieux coup avant de me remettre à courir, usant de mes quatre pattes pour me sauver plus vite que lui.

Jusqu'à croiser la route d'une jeune femme entre les jambes de qui je me frotte, activant l'appareil à ronrons qui traine dans ma gorge. Être câlin sous ma forme féline n'est pas monnaie courante, j'ai bien trop peur de finir séquestré dans un appartement pour ça, mais à situation extraordinaire mesure extraordinaire. Situation extraordinaire? Bah, ma logique parfois étrange me dit que le colosse qui me fait la chasse n'irait pas s'en prendre à une demoiselle qui ne lui a rien demandé.

Je finis par m'asseoir sur mon arrière train, mes yeux bleus fixés sur son visage. Mon intérêt à la regarder de la sorte? Comprendre quelques uns des mots qu'elle risque de prononcer à la façon dont bougent ses lèvres. Et oui, je suis actuellement sourd comme un pot, c'est d'un pratique! Seul avantage de la situation présente? Je peux me retransformer devant elle sans problème, mais pour ça, j'attendrais que Hulk ne soit plus qu'un mauvais souvenir. D'ailleurs, je tourne brusquement le regard dans la direction d'où je venais pour le voir arriver. Comment je l'ai repéré sans oreilles? Il provoque des vibrations dans le sol, un truc de fêlé!

avengedinchains[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elaine Abraxas

avatar

Messages : 18
Points : 28
Date d'inscription : 31/08/2018

MessageSujet: Re: Running into your legs [ft elaine]   Sam 1 Sep - 19:30

Running into your legs
La journée avait été longue. J'avais commencé par me rendre chez Emily ce matin, comme tous les jours de semaine pour que l'on prenne le bus ensemble; sauf que là vu l'heure où je suis arrivée, plus le temps qu'elle soit prête le bus était passé et on a finit à pied. Evidemment nous sommes arrivés en retard. On s'est prit une soufflantes par la pionne qui nous attendait, sans compter le prof de littérature qui avait préparé une interro et qui ne s'attendait pas à ce que moi j'arrive à la bourre, encore moins aujourd'hui. Je lui avait répondu que j'étais désolée que je mettais levé en retard et que du coup nous avions loupé le bus à cause de moi, ce qui n'était pas tout à fait faux. Parfois c'était Emily qui nous trouvé des excuses pour telle ou telle bêtise, donc aujourd'hui à mon tour.
Finalement le reste de l'heure c'était bien passé et le reste de la journée pas trop mal. En sortant, mon père était passé me prendre avec sa moto pour me montrer son nouvel appartement et donc javais finit en retard chez ma mère le soir. Elle m'avait engueulé comme pas possible en me rappelant qu'elle avait peur pour moi et tout et du coup j'étais partit faire un tour après avoir finit mes devoirs. J'avais pas la tête à ça, d'autant que Emily m'avait appelé parce qu'elle avait une question sur un truc et que ma mère avait choppé mon téléphone et que je n'avais rien pu faire pour l'en empêcher. Emily me tuerait demain! Je claquais la porte, soufflait et filer comme une fusée. Je savais bien qu'en rentrant elle serait d'autant plus furieuse, inquiète et tout, mais là merde, besoin de personne pour me faire chi**.

Je me retrouve dans une ruelle, mais je connais par cœur le quartier, donc même pas peur. Je sens quelque chose de poilu passer entre mes jambes et en baissant la tête je vois un chat tout blanc aux yeux bleus magnifique. Il reste collé à moi. Je suis attendrie devant sa belle bouille. Je suis au point de vouloir le prendre dans mes bras pour vérifier si il a un collier afin de le ramener à son propriétaire que je suis interrompue par un homme gigantesque. Il à l'air bien énervé. Il veut savoir si j'ai aperçu un homme aux cheveux blanc et aux yeux bleus. Je lui répond que non, ce qui est totalement vrai, puisque je n'ai croisé personne depuis un bon moment. Le chat a tourné le regard vers l'homme. Je ne suis pas rassurée devant cet individu. J'avale difficilement ma salive.
avengedinchains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Crawford

avatar

Messages : 4
Points : 8
Date d'inscription : 31/08/2018

MessageSujet: Re: Running into your legs [ft elaine]   Mer 5 Sep - 18:12

Running into your legs
Je gronde à l'encontre de l'homme qui arrive dans notre direction, hérissant les poils de mon dos et fouettant l'air de ma queue, avant d'aller me réfugier derrière les jambes de la jeune fille en quelques pas rapides. Je ne suis pas connu pour mon courage, et mon cinéma n'est que de l'esbrouffe, rien de plus.

"Ce chat n'est pas à toi, n'est-ce pas? Donne le moi, je m'occuperai de son cas."

Mon grondement reprend, un instant, avant que je n'use de mes ronronnements pour me calmer les nerfs, et peut-être aussi me mettre la demoiselle dans la poche.

"Tu n'as pas idée de ce qu'il est. Trouve toi un joli chaton, et laisse moi gérer celui-là."

L'homme se rapproche davantage encore, et un coup de patte dans sa direction m'échappe.

"C'est pas un chat, fillette. Un instant c'est un chat, l'instant suivant, c'est un homme. Ne le laisse pas te leurrer."

Ok, ce que je comprend moi? Que je l'ai apparemment leurré trop souvent, celui-là!
avengedinchains

_________________


I am the Lion King

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elaine Abraxas

avatar

Messages : 18
Points : 28
Date d'inscription : 31/08/2018

MessageSujet: Re: Running into your legs [ft elaine]   Lun 17 Sep - 1:25

Running into your legs
Je me retrouve avec un chat entre les jambes et un grand gaillard qui me dit très sur de lui que ce chat n'est pas le mien, que je n'ai qu'à lui donner pour mieux lui régler son compte, en gros. Il a une telle façon de dire ça, ça ne donne aps du tout envie de lui donner ce chat. On dirait un psychopathe, genre t'inquiète pas je suis méchant, mais j'en pense pas moins et je vais le torturer avant de le tuer... C'est trop bizarre, mais je sens que je ne peux pas lui faire confiance.

Je me baisse, prête à prendre ce chat dans mes bras pour le sortir de cette galère, jusqu'à ce que l'homme me dise que ce n'est pas vraiment un chat puisqu'il se transforme en humain. Je lui rirais bien au nez si ma meilleure amie ne se transformé pas occasionnellement en chat. Je respire une seconde et je prends mon air le plus sérieux possible.

- Bien sur que c'est mon chat, sinon il ne serait pas là.

Et comme pour l'en convaincre, j'attrape ce chat et le garde dans mes bras. je prie juste pour qu'il ne me griffe pas comme un sauvage avant de fuir à toutes jambes et ainsi démentir  ce que je viens de raconter.
avengedinchains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Running into your legs [ft elaine]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Running into your legs [ft elaine]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» magazine de running...........
» Photos Running
» meilleure marque shoes de running pour vous ?
» récepteur GPS Navman Running 300
» Running attitude Hors série de Mars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell in Lynn, Massachusetts :: Downtown Chicago :: Habitations & Commerces-
Sauter vers: