Lynn, Massachussetts. Banlieue de Boston. Proche de Salem. Un city où se retrouvent de nombreuses races auxquelles les hommes ne croient plus.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  Cauchemar à la clinique - with Nath

Aller en bas 
AuteurMessage
Spirit of Lynn
Admin
avatar

Messages : 116
Points : 239
Date d'inscription : 25/11/2017

MessageSujet: Cauchemar à la clinique - with Nath   Lun 8 Oct - 9:43

@Maxwell Abraxas a écrit:
Je bégaye.

“M… Maintenant ?”

Je blêmis. Le grand jour est enfin arrive, je vais être papa. Super papa Max, est ce qu’ils vont avoir de pouvoirs ? Est-ce qu’ils vont m’aimer ? On a pris ensemble des cours pour se préparer et tout et aussi j’ai vu pas mal de tuto sur youtube pour changer les couches, préparer un biberon, la base quoi.

“J’arrive ma princesse, appel une ambulance je te retrouve à l’hôpital. »

Je raccroche pour appeler immédiatement mon frangin. Pourquoi ? Parce que j’ai besoin de lui, c’est tout. Je me sens complétement paumé et s’il est mon grand frère, il est temps pour lui d’en assumer le rôle. Un clic m’annonce qu’il décroche et j’entends un vague « allo ».

« Retrouve moi à l’hôpital, Axel va accoucher ! »

Je n’attends même pas sa réponse et me voilà devant le bureau de la charmante commissaire Pyo. Je ne peux tout de même pas m’esquisser du commissariat sans la prévenir maintenant qu’elle est ma supérieure.

« Madame, ma femme accouche, je dois vous laisser. »

Voilà, voilà formalité faite, je fuis à nouveau jusqu’à ma Camaro et la démarre en trombe. Je compte sur l’autre Abraxas pour m’épauler, je suis totalement perdu dans cette nouvelle aventure qui m’attend. Un stress indescriptible me ronge les entrailles, un peu que je n’arrive pas à définir, celle qui m’inspire un mauvais présage. Pitié, faite que ce ne soit rien, juste le stress de devenir papa.

Nath étant plus proche de l’hôpital que moi, je ne suis pas surpris de le trouver déjà devant l’entrée à m’attendre.

« Tu t’imagines même pas comme je flippe. »

Je tortille mes doigts entre eux alors que nous pénétrons l’enceinte de l’hôpital. Je ne sais pas à quoi m’attendre, juste que je suis sensé pouvoir la rejoindre et lui tenir la main, la voir souffrir silencieusement sans n’avoir aucun contrôle sur la situation, j’ai l’impression d’être un second rôle dans toutes cette histoire.

Je repère une infirmière et me dirige vers elle.

« Bonjour, je cherche ma femme, elle vient d’arriver pour accoucher de nos jumeaux. Axelonnie Davenport. »

J’attends, je bug. Je rêve où elle vient de friser elle aussi. Elle s’excuse et part chercher une interne. Merde, merde, merde.

_________________
compte fondateur, ne pas mp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hell-in-lynn.forumactif.com
Spirit of Lynn
Admin
avatar

Messages : 116
Points : 239
Date d'inscription : 25/11/2017

MessageSujet: Re: Cauchemar à la clinique - with Nath   Lun 8 Oct - 9:43

@Nathan Abraxas a écrit:
Cauchemar à la clinique
Max & Nath





Si je peux dire un truc? C'est qu'après un double service, soit hier soir et ce matin, j'aurai bien dormir dix heures de plus. Et pourtant je me contente très bien de trois heures de sommeil quotidien pour recharger les batteries. Ce sont cependant trois heures qui devront attendre encore un peu comme mon portable me tire soudain d'un sommeil trop léger pour ne pas l'entendre, et je l'attrape après avoir foutu par terre tout ce qui pouvait se trouver sur la servante à coté de la banquette où je suis écrasé. Je décroche sans regarder le numéro, mettant plusieurs secondes à reconnaitre la voix de mon frère et plusieurs autres à comprendre ses paroles. A l’hôpital, Axel? Il me fait quoi là? Je m'apprête à me rendormir quand j'ai une illumination qui me réveille pour de bon, et je saute dans mes fringues avant de sortir de l'appartement en vitesse, devant d'ailleurs y revenir pour aller chercher les clefs de ma moto. L'ascenseur me mène dans le hall, d'où je sors la bécane que je met en route sitôt arrivé dans la rue, malgré ses protestations. Elle aussi aurait bien apprécié de dormir quelques heures supplémentaires.

Arrivé devant l'hôpital, je cherche mon frère, ou sa voiture - on la remarque facilement quoi -, bref, quelque chose qui m'indique que je ne me suis pas monté un film. Il met trois bonnes minutes à arriver mais je le repère enfin. Glissant une main sur son bras, je m'amuse une seconde de ses paroles.

"J'te rappelle que j'suis déjà passé par là, alors j'imagine bien."

Je le suis à l'intérieur jusqu'à ce qu'il repère une infirmière à qui demander quelques renseignements. Infirmière qui n'a pas l'air tout à fait à l'aise d'être là, à croire qu'elles ont tiré au sort celle qui se baladerait dans le couloir à notre arrivée... ok, ça commence bien.

"Déstresse, c'est surement rien. Tu leur parle jumeaux ils flippent."

Ce que j'peux en dire, de mon expérience personnelle? Elaine a mis deux jours à se décider à nous rejoindre, alors dans le genre stress... si les siens tiennent du même coté de la famille il a pas fini!





_________________
compte fondateur, ne pas mp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hell-in-lynn.forumactif.com
Spirit of Lynn
Admin
avatar

Messages : 116
Points : 239
Date d'inscription : 25/11/2017

MessageSujet: Re: Cauchemar à la clinique - with Nath   Lun 8 Oct - 9:43

@Maxwell Abraxas a écrit:
Ben bien sûr qu’il est déjà passé par là et qu’il imagine tout à fait mon ressenti, rien qui m’aide pour le moment à être plus détendu. Je suis une pile sur patte et je ne peux m’empêcher de frotter mes doigts les uns contre les autres, sentant presque un léger flux électrique qui me relaxe partiellement. Le comportement de l’infirmière fait repartir ma tension dans les plus hautes sphères. Le stress me ronge alors que l’interne s’approche enfin de moi. Une jeune femme d’une trentaine d’année, aux cheveux blonds attachés en un chignon informe, des lunettes rectangulaires noires lui donnant un air extrêmement strict et sérieuse. Elle m’adresse un regard avant de porter son attention sur mon frère.

« Je vous laisse me suivre. »

Pas une question, une affirmation avec une pointe de douceur dans la voix. Alors que je reste planté sur place, Nath pose sa main sur mon épaule afin de m’aider à faire le premier pas et me suit docilement jusque dans l’antre du médecin. Ce n’est pas son nom sur la porte et je suppose qu’elle effectue l’entretien dans le bureau du chef de service sans doute sur d’autres cas cliniques.

Loin de mes prédictions, j’ignore encore qu’il se trouve auprès de ma femme dont l’accouchement ne se déroule pas pour le mieux du monde. C’est ce que nous explique la jeune interne, je blêmis de plus en plus et fini par m’asseoir sur le fauteuil qui se trouve derrière moi. Je comprends vaguement que je ne peux pas la rejoindre et que ma blonde se trouve actuellement en salle pour une césarienne imprévue. Je reste dans le vague à toutes les explications qu’elle s’évertue à nous donner. Plus rien ne capte chez moi excepté que Nath semble acquiescer à chaque nouvelle information.

« Je vous laisse prendre votre temps, puis nous vous aiderons éventuellement à vous habiller pour la rejoindre en salle d’opération si les conditions s’y prêtent. »

La jeune femme quitte le bureau me laissant seul avec mon frère. Je reprends mes esprits et ose un regard vers mon frangin.

« Je peux rien faire ? »

Je me sens parfaitement inutile et dieu sait que c’est un sentiment que j’exècre par-dessus tout. Toutefois, je repose sur ma capacité à vite me redresser et analyser la situation pour ne pas m’effondre dans l’immédiat. Axel et mes enfants ont besoin de moi. C’est malheureusement aussi ce genre d’attitude qui me fait souvent passer pour une personne froide et sans sentiments, difficile à aborder par mon pragmatisme qui ne fait quasiment jamais défaut même dans les pires situations inimaginable …. Comme aujourd’hui semble-t-il.

_________________
compte fondateur, ne pas mp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hell-in-lynn.forumactif.com
Spirit of Lynn
Admin
avatar

Messages : 116
Points : 239
Date d'inscription : 25/11/2017

MessageSujet: Re: Cauchemar à la clinique - with Nath   Lun 8 Oct - 9:44

@Nathan Abraxas a écrit:
Cauchemar à la clinique
Max & Nath





C'est exactement dans ce genre de situation qu'être grand frère, ça pue du cul mais un max. Et dans ce genre de situation que je me rend bien compte que je suis loin d'avoir toutes les bases pour ça. Quand tout va bien, c'est marrant d'avoir un jeunot à charrier et à bousculer. Quand y a un grain de sable dans les rouages, tout à coup, c'est moins drôle.

Et là tout de suite, l'expression de la toubib donne pas envie de rire, malgré l'assurance que j'ai montré envers mon frangin y a pas trente secondes. Je l'incite à démarrer d'une main sur son épaule quand elle nous demande de la suivre, à peu près certain que Max a su compter avec exactitude le nombre de fêlures dans la peinture du mur qu'on a suivi, cherchant à se divertir l'esprit pour ne pas péter un plomb... ou faire péter les plombs au sens littéral du terme.

Arrivés dans le bureau, je laisse Max s'asseoir sur le fauteuil en face de la toubib, restant derrière lui, ma main ne quittant pas son épaule. Beaucoup de termes techniques pour ne pas dire grand chose, ces foutus médecins. Annoncer que c'est pas bon avant de relativiser ou dire que c'est pas grave mais que, voilà tout ce qu'ils savent faire.

La femme partie, mon frère se retourne vers moi, me demandant en panique s'il n'y a rien qu'il ne puisse vraiment faire. Je soupire avant de le contourner, m'appuyant contre le bureau face à lui tout en fourrant mes mains dans mes poches, réfléchissant à quoi lui répondre.

"Pour tout te dire, même quand t'es dans la salle, à te faire broyer la main par ta femme, tu peux pas faire grand chose non plus."

Je regarde un instant l'expression sur le visage de mon frère, tentant de trouver les mots pour le rassurer, sans jouer ma Blanche-Neige non plus.

"Soyons honnête, j'y connais rien. Mais j'ai quand même envie de penser que les césariennes, ils en font tous les jours non? Ils savent c'qu'ils font. Pis ils ont huit mois passé tes p'tits monstres, c'pas des prématurés."

Je reprend le silence, ne sachant guère quoi dire de plus. Si ce n'est que ma main joue avec mon paquet de clopes, et que j'ai plus qu'envie de m'en griller une là. C'est con mais ça a le mérite de me détendre quand je stresse. Et là, je stresse.

"T'sais, c'est dans ces moments là que je déteste Père plus que tout. J'sais que la magie doit pas être utilisée à des fins personnelles, m'enfin, avoue que ça apporterai t'être un léger coup de main si j'savais faire autre chose avec que péter mes baies vitrées..."

Péter mes baies vitrées? Ah ben deux la semaine passée, j'ai une fissure d'à peu près 1m50 de long qui passe d'un carreau à l'autre... et non, j'ai pas tenté de chanter la Castafiore...




_________________
compte fondateur, ne pas mp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hell-in-lynn.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cauchemar à la clinique - with Nath   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cauchemar à la clinique - with Nath
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» petite rando avec nath + nara travail au sol
» Clinique Ostéopathique...
» Nath
» organisation opé cauchemar a foupoudave
» Clinique vétérinaire Toulouse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell in Lynn, Massachusetts :: Downtown Chicago :: Hôpital-
Sauter vers: